Recherche sur ce site

S'enregistrer

Membres

Module S5 register

You need to enable user registration from User Manager/Options in the backend of Joomla before this module will activate.

Cookies settings

×

Functional Cookies

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Measure of audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Interactive Content

Ce site utilise des composants tiers, tels que NotAllowedScriptReCAPTCHA, Google NotAllowedScriptMaps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

Social Networks / Videos

Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

Other cookies

Ce site web utilise un certain nombre de cookies pour gérer, par exemple, les sessions utilisateurs.

Qu'est-ce que c'est la méthanisation?

Bon, on va t'expliquer.

Le but c'est de récupérer un gaz combustible (le méthane) qui se produit quand t'as des trucs qui pourrissent dans certaines conditions, par exemple quand ya pas assez d'air, ou plus exactement pas assez d'oxygène.

Là, à la Derne, y font un méthaniseur qu'ils qualifient d'agricole. Simplement, ça veut dire que les "trucs qui pourrissent" ça doit être des trucs agricoles comme du KK de vaches, du pipi de cochon, des crottes de lapin (mais là, faut vraiment beaucoup d'lapins...), tout plein de fumier (un truc que, du coup, tu pourras plus mettre dans ton jardin potager) et puis aussi, parce que ça suffit pas du tout, de l'herbe bien fraîche, du maïs, du sorgho ou autre que t'auras cultivé exprès... Tu vois, en gros, il te faut moitié déchets, moitié culture toute neuve.

Bon quand t'as tout ça en quantité suffisante (à la Derne le truc il est prévu pour environ 11 000 tonnes par an, ça t'en fait 30 t tous les jours) tu le balances dans une grosse cocotte minute, mais là, vraiment mahousse la cocotte! Tu fermes car n'oublie pas, faut pas d'air. Pis, t'attends.

J'te dis pas les glouglous dégueu dans la cocotte (y z'appellent ça le digesteur, tu vois, un peu comme ton estomac qui lui aussi est un digesteur!). Bon passons... ça chauffe. On est vers quarante degrés, ça bouillonne et ya du gaz qui remplit le haut de la cocotte. C'gaz là, y z'appellent ça du biogaz parce qu'y disent qu'c'est bio. Enfin bon, moi j'ai cherché dans ma Biocoop, j'en ai pas trouvé!

Après ton biogaz, tu l'envoies dans un gros réservoir à biogaz et là, tu fais le tri car c'biogaz-là, mon gars, c'est un gros mélange de gaz différents. T'as du méthane (CH4 , voir tout au début de cet article) mais t'as aussi beaucoup de dioxyde de carbone (c'est du céhaudeu CO2, les anciens y disent du gaz carbonique) et tout un tas de saloperies, en plus petites quantités genre sulfure de dihydrogène (H2S, les très anciens y disent hydogène sulfuré et ceux qui savent pas disent sulfure d'hydrogène, tu connais ptête pas, c'est ce qui sent l'oeuf pourri) ...

Dans ce gros réservoir, qu'y z'appellent un post-digesteur (parce que c'est après le digesteur, c'est pas bête un nom comme ça, ça situe bien les choses) tu vas, comme y disent à l'INERIS, "stabiliser et améliorer l'inocuité du digestat" en même temps que fabriquer encore un peu de biogaz. Après, va falloir que tu laves ton biogaz. D'un côté tu mets tout ce qui te plaît pas (me pose pas la question "j'le mets où?", tu l'jettes dehors, c'est tout) et de l'autre tu gardes le méthane. Bon, c'est quand même du méthane pas bien propre, faut dire. Il reste un peu de CO2 et un tout petit peu d'autres trucs, mais on s'en fiche. Maintenant ton gaz presque propre tu vas l'appeler biométhane. Ben oui, t'as pas compris c'est du méthane bio. T'es bête ou quoi?

Bon, j'vais pas passer des heures à t'expliquer que c'est bio et à t'entendre me dire qu'c'est pas bio. On s'en tape! L'important c'est que maintenant tu peux l'injecter dans ton réseau de gaz. Oui, je dis bien, TON réseau de gaz, celui que tu paies grâce à ton abonnement au gaz (Ah, pardon,t'es pas abonné parce que  t'habites à Saint-Rémy de Chargnat et qu'ton village n'est pas desservi... Pas grave, si t'es pas consommateur, t'es producteur... la classe quoi! Mais la cana, elle va quand même passer dans l'village, tu vois, c'est un peu comme le TGV qui passerait pas loin, mais y'aurait p'd'gare)

Quand c'est dans l'réseau, tu vas voir GRDF qui te donne de la thune (beaucoup) dont une grosse part c'est de la subvention. Ah oui, n'oublie pas! C'est avec les impôts que ça marche les subventions...

Attends, j'ai pas fini. J'reviens à la cocotte minute. Quand ça glougloute plus et qu'on a enlevé le biogaz, il reste une espèce de soupe brune assez pâteuse, j'te dis pas l'aspect, la couleur, l'odeur... ça c'est c'qu'y z'appellent le digestat (des poètes les gars qui ont trouvé les noms de tout ça!). Et y t'disent c'est de l'engrais bio. Sauf que là encore c'est pas bio du tout. Je t'envoie voir ici.  Oui là, tu cliques sur ce qui est écrit en bleu!

Alors, ton digestat, tu vas trouver des copains agriculteurs qui vont l'épandre dans leurs champs pour favoriser la croissance du maïs et du sorgho qui iront dans le digesteur.

J'suis pas sûr, mais j'crois bien qu'c'est ça qu'on appelle l'économie circulaire.

Bon, ben voilà, t'as compris la méthanisation!

Circulez, y'a plus rien à voir.